Articles recommandés

Le fétichisme du robot

Le fétichisme du robot

D’une manière similaire à l’agalmatophilie, le fétichisme robotique (connu aussi sous le nom de techno-sexualité) se base sur l’aspiration d’avoir une relation avec un être non-humain. La plupart du temps, cela se matérialise par le jeu de rôle ou par des sons « artificiels » caractéristiques aux « automates intelligents ».

Lire la suite

Être ou ne pas être... marié(e)?

Être ou ne pas être... marié(e)?

À l’apogée de sa maturité (ou peut-être seulement après une consommation importante d’alcool), chaque mortel se confronte à la grande question existentielle “Etre ou ne pas être... marié(e)?”, à laquelle, contrairement à il y a quelques décennies et mentalités, ils peuvent donner au moins deux réponses “valides”.

Lire la suite

J’aime les femmes matures

J’aime les femmes matures

La différence d’âge entre les partenaires a été et, malheureusement, elle est encore un sujet de controverse. “Malheureusement” parce que, normalement, les problèmes d’un couple devraient rester seulement dans le couple... et c’est tout.

Cependant, “la bouche du monde n’est fermée que par la terre” et de cette façon, il y aurait toujours des personnes agaçantes qui, même si ne sont affectées par rien dans leur existence obtuse (le phénomène en question), vont se demander irritées, ironiques et indignées comment un homme peut passer du temps avec une femme qui pourrait être sa mère? Eh bien, les relations de ce genre existent et fonctionnent très bien, parfois même avec plus de succès que les relations entre les partenaires ayant des âges similaires. Et le comble c’est que ces couples n’ont pas le consentement “des critiques” de professions!

Lire la suite

Curiosités médicales (sur le sexe et non seulement à ce sujet)

Curiosités médicales (sur le sexe et non seulement à ce sujet)

La vulnérabilité est une constante de l'espèce humaine. Il y a des moments où tout accroche (métaphoriquement) par un fil. Les risques sont plus élevés dans le périmètre que nous appelons la maison (c’est ce que disent les statistiques), mais l'extérieur n’est pas trop inoffensif. Des infracteurs libres, des conducteurs ivres, des vases qui sont en attente de tomber brusquement du balcon... Pour ne pas mentionner la fragilité du corps. Mais, nous avons assez dit sur les perspectives “heureuses” sur le monde et la vie! Finalement, la population en excès doit être résolue d’une manière ou d’autre, comme disent les partisans de la sélection naturelle.

Lire la suite