J’aime les femmes matures

J’aime les femmes matures

La différence d’âge entre les partenaires a été et, malheureusement, elle est encore un sujet de controverse. “Malheureusement” parce que, normalement, les problèmes d’un couple devraient rester seulement dans le couple... et c’est tout.

Cependant, “la bouche du monde n’est fermée que par la terre” et de cette façon, il y aurait toujours des personnes agaçantes qui, même si ne sont affectées par rien dans leur existence obtuse (le phénomène en question), vont se demander irritées, ironiques et indignées comment un homme peut passer du temps avec une femme qui pourrait être sa mère? Eh bien, les relations de ce genre existent et fonctionnent très bien, parfois même avec plus de succès que les relations entre les partenaires ayant des âges similaires. Et le comble c’est que ces couples n’ont pas le consentement “des critiques” de professions!

Les causes de l’attraction des jeunes pour les femmes matures sont plus complexes, mais une première série d’arguments présentés brièvement et à une première vue pour une réponse “d’ouverture” pourrait être: le désir de ceux-ci pour dépasser plus rapidement la zone incertaine de la jeunesse, par une maturité qui ne les appartient pas, mais les attire par raffinement, sagesse et personnalité (une sorte de taxi social avec une femme au volant qui est expérimentée et sexy).

La présence de la femme “adulte” dans la vie d’un jeune homme est carrément fascinante. Tout d’abord parce qu’elle offre à celui-ci la possibilité de revivre d’une manière subminale la sensation agréable de l’attention et de l’affection materne (totale et inconditionnelle), mais cette fois-ci, reçues de la part d’une personne qu’il peut imaginer être désirée (avec une satisfaction de mâle “vainqueur”) par d’autres hommes aussi.

Il y a, bien sûr, assez “d’attractions” jeunes, mais elles semblent parfois n’offrir aucun motif d’intérêt. Le manque de cohérence, le style de mode banal ou la façon presque infantile de se manifester sont tant de raisons pour les éviter. On trouve aussi comme ennuyantes l’arrogance et la confidence trop élevée dans “ses propres forces” qui sont soutenues en réalité seulement par une apparence physique agréable, générateur de tentation sexuelle, pour laquelle recevant de l’attention, considèrent implicitement qu’elles sont dignes d’une réelle appréciation existentielle, surtout en ce qui concerne les valeurs qu’elles n’ont probablement jamais entendues. D’autres fois, elles sont étiquetées trop “stridentes”, trop vulgaires... car du désir de se faire rapidement remarquées dans la société qu’elles viennent de découvrir avec enthousiasme, sont tentées d’exceller bizarrement dans tout ce qu’elles font. L’immaturité, l’instabilité et la dépendance (notamment financière) qu’elles sont enchantées d’utiliser comme un instrument de mesure pour l’attention des hommes, font les derniers de regarder dans la direction des descendantes d’Ève qui ont traversé une partie de leur vie, qui sont équilibrées et qui semblent avoir toujours des solutions miraculeuses pour les problèmes qui apparemment (pour leur âge) semblaient sans solution.

“Les femmes matures” ont eu partie de quelques histoires d’amour jusqu’à ce moment-là et naturellement elles ont acquis une certaine “science” de la sexualité. Cela attire initialement les “mâles”. Parce qu’elles connaissent déjà assez bien la typologie des hommes, elles savent comment les approcher, les séduire, mais surtout... les satisfaire. Leurs partenaires adolescents ont beaucoup de choses à apprendre et il n’y a pas de “cours” où quelqu’un s’ennuie ou qu’ils ne fréquentent pas avec plaisir. Pour cette raison, réalisant donc le rêve de tout homme, l’érotisme exercé pour longtemps va parler de soi, l’apprenti se dédicant avec tout son être dans un doux abandon, y compris dans les bras de la “prof de sexe”.

Actuellement, les couples ne sont plus conformes aux règles et aux traditions de jadis. Pour cette raison, peu à peu... il semble que la différence d’âge n’a plus d’importance, et s’il y a de l’attraction, rien ne peut arrêter le désir de rapprochement des gens, car: “dans l’amour et dans la guerre, il n’y a pas de règles”.

Les femmes matures connaissent très bien leurs atouts. Elles ont eu beaucoup de temps pour les identifier, les étudier et les cultiver, mais surtout elles ont appris comment les mettre en valeur, en cachant les défauts inhérents à tout être humain. Et les hommes respectent cela.

L’expérience accumulée pendant l’exercice de la lutte pour la survie, la façon dont elles attirent les regards par l’attitude, n’importe où sa présence est sentie et le charme particulier... représentent une sorte d’île exotique salvatrice dans un océan d’apparences fausses et instables (spécifiques aux jeunes filles qui viennent de franchir le seuil de l’adolescence).

L’une des plaintes les plus grandes des hommes lorsqu’il s’agit de femmes en général, c’est le fait qu’elles sont difficiles, indécises et toujours insatisfaites... par n’importe quoi. Heureusement, les problèmes en question disparaissent à la maturité, et ceux qui sont arrivées à ce stade d’évolution, savent exactement ce qu’elles désirent et sont capables de dire les choses comme elles sont. Les complexes appartiennent au passé et elles vivent pleinement les années, sans attendre rêveuses ou folles que le sexe soit précédé nécessairement par une douce histoire d’amour... comme dans les contes de fées (ou feuilletons).

Le meilleur sexe est totalement dépourvu d’inhibitions et les “dames d’âge moyen” ont renoncé à eux depuis longtemps. Par contraste (et pour l’amertume des hommes), les jeunes filles sont incertaines, toujours préoccupées par la dimension de la taille, par la forme et le poids de leur corps, par la cellulite, les vergetures, la couleur des cheveux, la manucure, les vêtements, les lieux qu’elles veulent visiter ou les choses qu’elles voudraient nécessairement faire, donnant l’impression d’une bougie qui se “consomme”, brûlant trop vite... avec égoïsme et indifférence, face à ceux qui les soutiennent Et cela est tout à fait désagréable, parce que personne n’aime pas être utilisée comme caissier-payeur, sentant qu’il est une sorte d’intérêt seulement parce qu’il réussit à satisfaire les caprices d’une telle gâtée. Et le pire est que de toute façon, tôt ou tard il sera changé par un autre homme (sans aucune retenue ou remords), soit parce qu’il est fatigué dans ses efforts désespérés pour se faire intéressant, soit parce qu’il représente “quelque chose” qui l’ennuie.

D’autre part, le jeune homme qui a réussi à conquérir une femme dans la fleur de son âge, bénéficie d’une satisfaction plus émancipée. La révélation qu’une femme, qui a vécu plusieurs aventures amoureuses, a été peut-être mariée ou courtisée par plusieurs hommes “importants”, a choisi justement lui (et elle semble se sentir bien dans sa compagnie), lui donne la possibilité d’acquérir une extraordinaire confiance en soi, dans sa propre personnalité et dans sa capacité de gagner.

Si nous devions analyser cette situation du point de vue physiologique, l’homme arrive à l’apogée de sa vie sexuelle à la fin de l’adolescence, mais les femmes touchent ce moment seulement à l’âge de 40 ans, ce qui signifie que l’amant inexpérimenté correspond bien à une femme “stylée”.

La femme mature n’est ni compliquée, ni simple. Mais une chose est très claire: elle a assez de traits qui lui sont favorables par rapport à une adolescente. Il semble qu’elle peut être comparée au vin, car l’âge la rend plus précieuse. Enfin et surtout, il est extrêmement confortable qu’une partenaire de ce genre ait des connaissances suffisantes pour offrir des conseils, des solutions, des idées, et surtout, lorsqu’elle prend le dîner, dans un restaurant de luxe, elle sait commander le meilleur vin, et en plus avoir aussi l’argent pour le payer.

Donc... si vous aimez une telle femme, soyez heureux, savourez votre histoire d’amour et ne vous souciez pas de ceux qui vous blâment. Ils sont loin de comprendre ou de sentir au moins une partie des joies et des plaisirs excentriques dont vous bénéficiez!

Bonne chance!