Petites astuces nécessaires pour ceux qui font appel aux escortes

Petites astuces nécessaires pour ceux qui font appel aux escortes

Sans aucune liaison directe avec l’idée classique d’amour, amitié ou d’affinité spirituelle de toute sorte, la relation avec une escorte est une affaire simple, à la suite de laquelle chacun de ceux impliqués, obtient un avantage immédiat, mesuré soit (d’un côté) en plaisir, soit (d’autre côté) en argent. Et même si cela ne flatte pas l’illusion de la moralité (absolue), à laquelle beaucoup de monde adhère formellement (seulement quelques-uns de conviction), c’est la pure vérité qui ne peut pas être “édulcoré” ni même avec du miel.

Pour ceux trouvés dans la posture de clients, l’initiation dans une telle démarche doit tenir compte de certains aspects importants qui peuvent les soulager des situations problématiques, insatisfactions ou moments tout-à-fait pénibles, glissés souvent dans le palmarès des personnes enthousiastes non-familiarisées avec les “usances” du monde de l’éros comptabilisé.

Lorsque l’intuition, l’esprit “mercantile”, mais aussi le respect d’un minimum de règles de basées sur la sagesse des “précurseurs” expérimentés, sont laissées de dire le mot, il y a des chances réelles que les choses se déroulent normalement et dans la faveur des deux parties.

 

Le choix des escortes.

Les sites qui présentent des offres avec des plaisirs tentants contre-coût, abondent comme les réductions en pleine saison de soldes. Mais, parce que tout ne mange de la neige jaune, lorsque vous lisez ce type d’annonces où on vous promet le transport jusqu’au septième ciel (et de retour... si vous avez suffisamment d’argent), ne vous arrêtez pas à la première tentation qui essaie d’attraper vos sens. Manifestez du calme, de l’équilibre et de l’attention. Car les choses ne sont pas toujours comme on vous les présente ou comme elles semblent “à la première vue”.

L’une des modalités les plus efficaces par lesquelles vous pouvez éviter les escrocs, les individus aux intentions douteuses ou les escortes insuffisamment “qualifiées” pour le marathon sexuel que vous désirez, est la réserve circonspecte maintenue devant les postes accompagnés par des photos obscures, pas claires, qui semblent avoir des secrets concernant les traits faciaux du “modèle”, mais aussi avec son aspect général.

L’idée de se baser sur la confiance ou sur les surprises agréables (“sur place”), ayant la conviction que malgré le mystère photographique, vous allez passer le temps dans la compagnie d’une fée ou d’un prince sans faille (ce que, bien sûr, n’arrivera pas), est seulement une imprudence qui coûte de l’argent, du temps et des nerfs perturbés en vain.

Un autre critère facilement à appliquer au “recrutement” de ceux auprès desquels vous voulez passer quelques instants “chauds”, est celui de donner plus d’importance aux images qui ont reçu un “approuvé” des administrateurs des sites (spécialisés dans la promotion de ce type de services, bien sûr). En général, avant l’approbation de l’exposition au public, ils testent la concordance des photos avec la réalité (via webcam), en affichant, dans les cas où le test est bien passé des précisions comme: “100% réel”, “Photos vérifiées” ou “Profil validé”. L’avis “officiel” rendu dans des commentaires comme ci-mentionnés (ou par des symboles graphique) peut faire parfois la dramatique différence entre extase et déception. Bien sûr, ni la mesure en question ne brise pas en totalité la possibilité que le personnage “désiré” soit loin de la façon dans laquelle il se présente graphiquement, dans la lumière de l’écran de l’ordinateur souvent trompeur.

Il faut comprendre que les “certifications” en discussion, bien qu’elles diminuent nettement le risque de rencontrer quelqu’un moins attrayant que le virtuel le suggère, ne représente pas une solution de contrainte, étant donné le fait que le Photoshop trop usité ou ses “semblables” aussi subtiles (et efficaces), peuvent poser rapidement leur talent au travail, pour compenser et corriger là où la nature, la consommation excessif de frites, le stress ou la simple indolence ne manqueront jamais.

Toujours comme une règle essentielle du code des procédures adressé aux débutants dans les relations avec les escortes, est la “procédure de la recherche”. C’est-à-dire, avant de téléphoner à un numéro (découvert dans le contenu du profil d’une escorte), il est mieux qu’il soit vérifié à l’aide des moteurs de recherche (Google, Yahoo, Bing, etc.), s’il n’apparaît pas dans de diverses autres annonces, ayant le même “but”. Après vous réussissez l’identifier aussi sur la page d’autres postes actives, adressez-vous des félicitations et commencez à comparer les types de contenus publiés.

Si les informations se superposent en totalité, cela signifie que la chance est de votre part et que vous pouvez contacter, aux réserves mineures, la personne dont la collaboration vous est extrêmement tentante.

Mais, quand les informations et les photographies associées au même numéro de téléphone diffèrent visiblement, c’est un mauvais signe, car le plus probablement, vous êtes devant des astuces d’attirer des “clients” par des moyens douteux et impurs. Au-delà du fait que d’habitude les images sont fausses (elles n’appartiennent pas à l’escorte qui échange ses services), ni l’hypothèse que les facilités inscrites soient loin de la réalité ou que le profil cache une annonce qui vise toute autre chose mais pas le sexe payé, n’est pas totalement exclue.

Plusieurs fois il s’agit d’une stratégie perfide, mais efficace: par l’intermédiaire de la présentation des “beautés” variées et attrayantes (mais appartenant, bien sûr, à d’autres personnages qui mériteraient vraiment toute l’attention), on essaie de couvrir une gamme assez variée de goûts, plaisirs et préférences. Ceux qui se trouvent devant les actions menteuses avec une telle “présentation générale”, parient tout sur un “volume” considérable de clients intéressés et la probabilité que ceux-ci, une fois arrivés “devant le fait accompli”, continuent leur aventure avec n’importe qui on leur pose généreusement à la disposition (poussés par le besoin, la curiosité, l’absence des alternatives de moment, de temps, de gêne ou de commodité). Même si certains refusent, ils ne représente pas une perte significative par rapport à l’abondance des “trompés” obligés (par le besoin ou par la conjoncture) de mettre la main (profondément) dans la poche.

Enfin et surtout, la complicité positive des moteurs de recherche intervient aussi lorsque vous voudriez connaître l’opinion des autres personnes déjà familiarisées avec les charmes de l’escorte devenue subitement l’objet de votre admiration.

Utilisant le même numéro de téléphone, vous pouvez trouver des détails supplémentaires, étant dirigé vers de divers forums ou plateformes dédiés aux discussions en ligne qui forment un riche espace informationnel où à la fois les clients satisfaits et ceux pauvrement satisfaits partagent virtuellement leurs expériences pour rendre hommage et pour recommander avec amitié l’activité des professionnels du domaine, ou tout au contraire, pour attirer l’attention sur quelques problèmes dignes à éviter.

“Les consommateurs” déjà trompés peuvent vous aider à quitter les petits nuages troublants de vos propres illusions et de descendre à la terre lorsque l’opinion favorable que vous l’avez créée en avance sur une certaine escorte ne trouve pas un correspondant dans la réalité. Dans le même temps, si les choses sont bonnes de leur point de vue... vous n’avez aucun autre doute concernant le choix qui a surexcitée vos hormones, en vous encourageant de ne pas abandonner prématurément la course vers la “ligne d’arrivée”. Donc, comptez sur les recommandations des personnes “trompées” et pointez à ces escortes aux recommandations positives avec un nombre raisonnable de références.

Compte tenu de l’utilité de ces commentaires, mais aussi des précieux conseils offerts par les débutants perdus dans le “brouillard” en ligne, il est recommandé qu’à votre tour (si vous avez l’opportunité) de fournir post factum les particularités sur les éventuelles aventures vécues sur la terre des caresses “coupables”. Certainement, beaucoup d’autres personnes vont apprécier le geste, vos commentaires étant indéniablement très utiles.

Un périmètre que vous devez éviter lorsque vous cherchez du plaisir ou du divertissement, c’est celui de la presse écrite. D’habitude, les annonces qui se trouvent dans les journaux, revues ou dépliants (imprimés) appartiennent à une catégorie d’escortes qui peuvent vous réserver de nombreuses surprises et pas nécessairement agréables, que vous remémorez avec un grand plaisir dans l’avenir ou de les raconter aux amis (sauf si vous voulez devenir l’objet des plaisanteries, ironies ou des amusements).

L’absence des photos ou l’existence des photos trop petites ou floues (aspect, en général, suivi volontairement), crée les permisses des rencontres “aveugles”, avec des personnes qui s’avèrent être sous les standards de beauté physique ou de soin corporel que vous désirez. Et cela arrive dans des cas heureux, car il peut exister aussi des circonstances négatives où l’invitation de se divertir pour l’argent ne représente aucune autre chose qu’une couverture bien “emballée” pour les tentatives de vous escroquer tout simplement, de manière efficace et sans trop de remords.

Le choix de la “paire” appropriée et son contact ne doivent pas être influencés par la propre image (de soi). Si vous possédez des complexes liés à l’âge, à l’aspect ou aux habilités “physiques” que vous évaluez en général excessivement critique, ce n’est pas le cas de vous diriger vers quelqu’un considéré “à la mesure”, en pensant que par “équivalent” vous pouvez vous sentir bien. La visite aux escortes n’est pas un rapport équitable en termes d’aspect et ni une compétition. Mais un cadeau que vous attribuer à vous-même (et encore pour l’argent personnel).

L’incertitude qui nourrit vos craintes et vos inhibitions est totalement injustifiée dans un tel cadre, bien défini, où ce n’est pas le charisme personnel qui représente le facteur décideur, mais le nombre de billets de banque. Alors, renoncez à toute trace de “modestie” exacerbée, car la mise ce n’est pas de passer un test, mais de se réjouir. En plus, les escortes présentent l’avantage de ne pas “avoir peur” si facilement des “défauts” réels ou imaginaires de leurs clients; ayant des termes de comparaison plus flexibles que vous pouvez imaginer. Ce qui les intéresse en particulier ce n’est pas la splendeur physique des partenaires d’occasion, mais l’hygiène, l’amabilité et évidemment, la générosité de ces clients.

 

Contacter les escortes.

Une fois que vous avez décidé de faire le grand pas, ensuite vous avez choisi avec qui aussi (de manière bien documentée et pas de conjoncture), il est le temps de téléphoner. Parce que la plupart du temps, ceux qui “travaillent” dans ce domaine n’ont pas l’habitude de répondre aux appels avec le numéro caché, il est indiqué de renoncer au jeu “undercover”.

Si la première tentative n’a pas eu de succès, sans vous répondant comme vous probablement vous attendez avec ardeur, n’insistez pas avec des appels répétés obsessionnellement. Attendez qu’un peu de temps passe, un intervalle raisonnable, plus précisément... la durée de temps qu’elle pourrait accorder à un client habituel (c’est-à-dire une heure), car dans la plupart des cas c’est la raison pour laquelle elle ne peut pas donner cours à une conversation. Ou, si vous n’avez pas de patience, faites appel avec confiance au plan salvateur: le message écrit. Composez un texte court et concis, sans artifices et emphase, où vous exprimez votre intérêt, le jour, le lieu et la durée de la rencontre que vous désirez. Enfin et surtout, mentionnez une heure limite jusqu’à laquelle elle peut vous contacter.

Donc, la chose la plus importante dans cette étape ce n’est pas d’insister! Faites preuve de compréhension et évitez les attitudes agaçantes ou impertinentes qui peuvent vous réaliser un portrait rébarbatif dès le début, sinon, vous risquez rester seulement avec le portrait, pas aussi avec l’escorte.

Quand vous allez entrer en dialogue (téléphonique), n’ayez pas peur ou honte d’adresser naturellement toutes les questions concernant ce que l’on peut vous offrir ou ce que l’on ne peut pas (en matière de pratiques internes). Ces aspects doivent être discutés clairement, avec anticipation même si vos préférences se résument à un menu simple et traditionnel, manquant d’exotisme... ou tout au contraire, les doléances vous sont antipathiques, spécifiques aux scénarios bizarres, dures et sans aucune liaison avec le “normal”.

Pas toutes les escortes sont prêtes à répondre à toutes vos bizarreries sexuelles que vous rêvez mettre en pratique dès l’adolescence. Il est possible, alors, que l’interaction ne soit pas correspondante au modèle imaginé, et les plans soient gracieusement renversés par une négociation tardive et lamentablement échouée (“sur le seuil de la chambre à coucher”). Pour cette raison, il serait mieux que le temps passé près de l’escorte soit dédié à l’action proprement-dite et non pas aux négociations ennuyantes sur les positions, limites ou curiosités. La lourdeur de la conversation avec ces “questions” vole du développement naturelle des choses qui peuvent devenir pénibles.

Par conséquent, les dialogues téléphoniques sur ce thème représentent une nécessité impérieuse dans l’idée de se créer une opinion assez claire sur la réceptivité, la disponibilité et le professionnalisme de la personne que vous avez choisie, dans cette manière évitant stratégiquement les éventuels problèmes de termes et conditions du plan commun “d’affaires”.

Une attitude marquée par des réserves, évasion ou rétroaction lacunaire peut suggérer le fait que l’on s’intéresse seulement à votre argent, pas à accomplir vos fantaisies les plus chères (qui, si elles ne sont pas prises au sérieux avant recevoir l’argent, moins seront-elles respectées après...).

L’une des actions considérées comme tabou dans la relation avec une escorte, fait référence pas à la réalisation des perversions sexuelles scandaleuses (à cet égard, il est tout permis, tant qu’il soit un accord mutuel), mais à la... négociation du prix.

Les articles de “spécialité” sont égaux à l’approche de ce sujet (assez sensible), au geste irresponsable de l’ouverture de la boîte de Pandore, dont les effets fatidiques se projettent, dans ce cas, sur le client.

Selon l’avis de beaucoup de gens, le client et seulement le client aurait à souffrir à cause de l’audace d’étaler sa compétence de négociateur parce que l’effort d’obtenir un taux inférieur que celui sollicité (par une “négociation” sans inspiration) sera récompensé en conséquence: soit avec la perte définitive de “l’occasion” d’être heureux (pour une courte période de temps), soit avec la diminution qualitative de la prestation reçue (les escortes savent exactement comment doser leurs performances selon la générosité des contribuables).

Les innombrables expériences semblent démontrer qu’il y a plus qu’un seul grain de vérité dans toutes ces contre-indications à caractère “de guide”, conçues à ouvrir largement les yeux et les poches des personnes désireuses de traitements privilégiés.

Mais, même dans ces situations, la peur de rester sans la paire “d’emprunt” ou de se satisfaire avec une “partie” terne et parfois décevante, ne doit pas conduire vers l’acceptation de tout montant d’argent qui vous est demandé. Mais, ni de renoncer à l’idée.

Il y a plusieurs alternatives et votre statut d’acheteur (et de personne qui a les papiers à sonorité agréable...) vous permet dans ce contexte (des offres multiples), le luxe de se manifester la sélectivité aussi fortement que possible. Il faut seulement chercher les versions appropriées à votre intérêt et à votre budget, tenant compte du rapport coût-bénéficies, mais aussi du fait que pas tout le temps un prix exorbitant garantie la qualité de cinq étoiles des services contractés.

Fréquemment, les montants qui circulent ne reflètent pas seulement un certain niveau du marché, établi par les meilleurs (et les plus beaux) des fournisseurs, pris immédiatement (et sans justification, bien sûr) par la majorité, trouvée d’habitude sous les standards respectifs. Donc, ne permettez pas d’être trompés par les apparences et par le slogan “le prix du marché”. L’expression est valable pour les produits ou les services de la même nature. Et pas du tout pour les si différentes postures dans lesquelles les escortes se présentent.

 

La rencontre avec les escortes.

La très attendue réunion ne sera pas romantique, aux papillons dans l’estomac et aux flèches coincés dans l’aorte, mais soumise à son but primordial: celui de prendre votre partie très attendue de “folie” et de le faire dans un régime contributif. Le besoin de gagner (d’un côté) et le désir sexuel (d’autre côté) représentent les seuls mécanismes qui mettent en mouvement tout ce déroulement d’événements dont le dénouement satisfaisant n’a rien à faire avec aucun type d’implication émotionnelle que vous pensez prétendre ou manifester de l’infinie bonté de l’âme.

Quand même, si vous ressentez certains “appels” intérieurs, réorientez-vous les accès vibrants strictement dans la direction de l’acte physique, sans faire pour aucun moment une déviation du fait que votre relation avec l’escorte est basée sur un déjà bien établi échange déterminé par des intérêts.

Les histoires touchantes d’amour, l’atmosphère idyllique ou les impulsions possessives émotionnelles sont complètement incompatibles à cette posture, pouvant être acceptées au plus sous une forme dissimulée, dans le cadre des jeux de rôle, à teinte volontairement sirupeuse. Sinon, ne pas respecter les limites de l’inhérente situation, vous pouvez mettez vous-même et la personne avec laquelle vous voulez vous divertir dans une situation pénible et inconfortable.

Donc, évitez les approches trop personnelles, profitez du fait que vous êtes dans une compagnie incitante et investissez votre temps (en outre, mesuré en argent) pour se sentir bien avec quelqu’un qui sait comme le faire! C’est tout!

Lorsque vous portez une discussion pour établir le lieu de la rencontre, vous pouvez opter, selon la disponibilité de l’escorte, pour le domicile personnel, pour un hôtel ou pour l’espace où elle déroule normalement son activité.

Toutes ces versions doivent traitées avec précaution. Si vous lancez l’invitation sous votre propre toit (ou dans une chambre louée), choisissez pour le premier contact un lieu à la proximité de la maison, pas attaché directement à la porte, nu jusqu’à la ceinture et avec une rose rouge dans la bouche ou dans le cas des femmes, avec des bas sexys et un préservatif aromatisé entre les dents.

La neutralité de l’espace public peut être utile lorsque la personne ne correspond pas à la photo, à la description ou aux attentes, en vous offrant la surprise d’une décennie de plus (à l’âge) ou un poids double face à celui montré dans les images (au manométrique totale).

Dans un lieu public, vous pouvez formuler plus facilement un refus, pas seulement dans la situation désagréable de la non-concordance physique entre le virtuel et la réalité, mais aussi quand le personnage “glisse” des répliques ou des gestes qui trahissent un comportement au moins inapproprié ou même douteux (jusqu’à ce que parfois on impose l’appel des autorités).

Dans ces moments, il est nécessaire de gérer de manière diplomatique l’imprévu, le hall de l’entrée dans la maison ou la chambre d’hôtel peuvent être trop “étroit”. Donc, il est préférable d’éviter les inconvénients. Cette sphère d’activité forme parfois des protagonistes avec un entraînement spécial de refus (complètement justifiés) ou des compétences dans la formulation d’arguments infinis capable de transformer le moment dans une négociation difficile, douloureuse et inutile (avec le but déclaré de “ne pas venir à cet endroit en vain”... comme si la route a été le but de la réunion).

De retournements désagréables de situation peuvent apparaître aussi lorsque l’entrevue est programmée au domicile de l’escorte. Si elle habite dans un quartier dangereux et connu pour le haut niveau d’infractions, ce serait plus indiqué de penser deux fois avant d’accepter l’idée du déplacement.

Bien qu’il ne soit pas le cas de transformer chaque résidence dans un premier ou unique critère de sélection, dans certaines circonstances la précaution manifestée peut être plus qu’inspirée. Et salvatrice pour les “aventures” non-désirées (certainement, en aucun cas amoureuses)!

Même si les nymphes et les étalons qui assurent le plaisir contre un coût attrayant se trouvent, d’habitude, à la périphérie (les professionnels “ultra-centraux” ayant des taux directement proportionnels à “l’arsenal” où ils opèrent), l’esprit de sauver ne justifie pas toujours l’incursion dans toute sorte de lieux insalubres ou dangereux où, au-delà des services sexuels réels, vous pourriez recevoir autre chose en plus aussi... par exemple des maladies, invitations à donner votre portefeuille, pour ne plus parler des blessures ou d’autres souffrances (y compris psychiques) à la suite des manifestations de “compétence” sur votre aspect physique (cette fois-ci, gratuites), plus ou moins sportives ou approuvées comme sports olympiques.

La règle de la “priorité de la retraite avant le combat” s’applique aussi quand, bien que vous ne soyez pas dans un quartier notoire, votre attention est attirée par la présence des individus à l’aspect douteux, postés à l’entrée de l’immeuble, des escaliers ou même de l’intérieur de l’appartement où vous devez entrer. Ce n’est pas une règle que les gens respectifs soient malveillants, mais les chances à cet égard devraient être appréciées au moins de manière décourageante. Donc, donnez de la priorité à votre instinct de conservation et ne permettez pas aux choses de dégénérer dans une direction difficile à gérer ultérieurement.

La ponctualité est elle-aussi importante tout comme la distance affective ou la précaution. Il peut arriver que quelque chose d’important intervenir dans votre programme, en affectant vos plans secrets que vous avez faits et subitement... ils doivent être annulés.

Soit qu’elle vous attend à son domicile, soit que vous remplissez le rôle de l’hôte, faites la preuve d’un comportement civilisé et intègre, en annonçant l’escorte sur les modifications de temps. Ainsi, l’absence d’un appel ou au moins d’un message écrit peut vous rétrograder de la liste des clients favoris, juste bien au-delà (ce qui signifie d’habitude qu’il ne faut pas espérer à établir une nouvelle rencontre).

La même annonce maniérée doit être initiée lorsque vous ne voulez pas renoncer définitivement à la programmation, mais seulement la modifier (s’il est possible) pour plus tard. Il est possible que le retard accompagné d’un silence total suggère à l’escorte le fait que vous n’avez aucune intention d’apparaître, raison pour laquelle elle passera probablement très rapidement à un plan B légitime: offrir son temps à des clients en attente ou qui ont apparus “dans la dernière minute”.

Même un retard annoncé peut reporter la visite à un autre temps, car l’escorte détient, sans doute, d’autres obligations qu’elle ne peut pas jongler selon votre “horaire” personnel, annoncé au dernier moment. Respectez, donc, le temps de celle-ci et honorez avec responsabilité la partie d’accord qui vous appartient!

L’attention pour le temps de l’escorte doit être manifestée aussi quand vous voulez prolonger les sessions d’amour... pour des raisons d’intense extase hormonal. Parce que vous ne pouvez pas regarder la montre tout le temps pour finir la prestation exactement à l’expiration de l’intervalle disponible, il est possible d’avoir la bénédiction d’un temps supplémentaire, nécessaire à toute finalisation apothéotique. Mais, la bienveillance de l’escorte ne doit pas être interprétée comme un cadeau reçu grâce aux merveilleux sentiments qui (tout d’un coup) elle ressent pour vous! Il n’y a pas quelque chose comme ça, même si l’orgueil personnel était tenté de croire le contraire! Le temps signifie argent et tout indulgence que vous recevez en plus des services négociés initialement, devrait être récompensé honnêtement. Ce serait beau, correct et élégant. Et c’est ce que vous devrez faire!

Ne pariez pas sur une gratitude injustifiée pour recevoir plus, pour moins d’argent. Le manque de reconnaissance sera ultérieurement taxé, en existant le risque d’acquérir l’étiquette: “à éviter à toute autre occasion”.

L’une des “dix commandements” du sexe pour argent dit que le prix une fois négocié ne se “discute” plus. Il est assez désagréable, après vous avez établi de commun accord une certaine somme d’argent, de se livrer aux relations frivoles et une fois arrivé au début de “l’action”, d’essayer d’obtenir une super offre indulgente (le plus souvent, seulement grâce au plaisir de reconfirmer votre statut de “personne habile”).

Si, après avoir réglé tous les détails de la rencontre et du tarif, vous réévaluez “à froid” les réactions et vous regrettez la facilité manifestée quand vous avez accepté les conditions imposées, il serait indiqué de vous réorientez vers une autre escorte, plus accessible du point de vue financier que d’agacer l’escorte déjà choisie avec des arguments et des techniques expirées de markéting. Ce genre de pauvres tentatives de négociation ne sont pas seulement pénibles, mais aussi dangereuses, surtout lorsque vous décidez d’accompagner votre “stratégie” y compris avec une bien étudiée, mais complètement malheureuse, agressivité verbale ou physique. L’initiative peut être facilement contrecarrée et “démontée” par l’un ou plusieurs garçons bien “travaillés” à la gym, apparus de n’importe où, avec un sourire vindicatif sur les lèvres, plus une motivation profondément intrinsèque de vous dire en détails (et avec d’éventuelles démonstrations “techniques”, douloureuses si nécessaire) combien “laide” a été votre attitude vers laquelle vous vous êtes orientée.

Dans ces circonstances, il est bien de mettre en balance la possibilité d’avoir l’œil noir, l’humilité de vous demander pardon (avec ou sans volonté), les éventuelles manifestations “vocales” (et pas seulement) de l’escorte, soudainement envahie d’irritabilité, avec les pourcents amers que vous vouliez obtenir comme gain stupide de toute cette “affaire”... et de vous demander si une telle approche a son point.

Le plus souvent, les gens qui sont à leur première expérience sur le domaine du sexe payé, sous la pression du moment, sont tentés de se donner tous seuls un coup de main, en consommant en avant de l’alcool ou de diverses substances (le plus souvent, interdites), ayant la conviction ferme que par cette méthode ils vont échapper aux inhibitions, gaucherie ou émotions. La stratégie peut faire plus de mal que du bien, en particulier dans le cas des quantités excessives.

Même si, d’une part, les stimulants induisent un état accentué d’euphorie et éliminent “l’autocensure”, d’une autre part, ils déterminent la diminution de la capacité de contrôle, la réduction de l’attention, la perte des repères, la déformation de la perception sur la réalité, les conséquences négatives pas seulement en ce qui concerne la manière dans laquelle se déroulera l’épisode “interdit aux mineurs”, mais aussi sur votre sécurité personnelle, intense et vulnérable dans une telle conjoncture avec une dynamique incontrôlée.

Quel que soit l’angle d’où vous interprétez vos motivations, le choix de commencer votre “mission” avec le pas tremblant, les pensées confuses et beaucoup de hoquets pathétiques, cela s’appelle toujours imprudence. Une imprudence qui vous endommage la “prestation” et les chances de partir sans blessures ou sans problèmes.

Une solution alternative de mieux supporter l’inconnu de la position ingrate du débutant consiste dans la méthode absolument naturelle de la sincérité: abandonnez l’attitude faussement arrogante (le faux est évident) et avouez à l’escorte, avec la main sur le cœur tremblant de tout débutant, le fait que vous vivez une nouveauté historique dans la vie personnelle. Si elle fait preuve de professionnalisme, elle sera certainement comment adapter son comportement, en ajoutant, sur la liste de ses compétences, une de plus... celle de vous initier (avec patience et compréhension).

Parce que la zone de bonne intentions spécifique à la personne que vous allez rencontrer est relativement incertaine, manifestez de la sagesse en ce qui concerne la valeur des biens trouvés sur vous pendant l’entrevue. Sans plonger dans des circonstances paranoïaques gratuites, choisissez pourtant de laisser chez vous la montre achetée avec une petite fortune, les deux portables de dernière génération ou les espèces qui donnent une “allure” agréable à votre portefeuille.

Faites preuve de précaution même lorsque l’escorte vient à votre propre domicile pour vous offrir la troublante “dose” d’euphorie. Pour éviter tout type de dérapages spontanés (qui peuvent apparaître dans ces situations), soyez prudent et ne laissez pas en vue ou “à la portée” les objets de valeur qui attirent l’attention si facilement.

Cela ne signifie pas, bien sûr, que vous allez déplacer toutes vos choses les plus chères dans le garage, chez les amis ou voisins, en gardant stratégiquement seulement le canapé-lit au milieu de la salle de séjour.

Un autre aspect aussi important qui contribue au succès ou à l’insuccès de l’expérience de faire revivre les sens, est la banale, élémentaire et indispensable action... de “rafraîchissement” personnel. Même si vous êtes en retard, les planètes mal alignées, l’eau chaude stoppée, le gel de douche à la fin ou tout simplement vous n’avez pas l’envie pour le procès de se laver, luttez contre les adversités des sorts et des instincts négatifs, en évitant de démarrer l’escapade avant de devenir plus “proche” et “bon ami” avec l’eau, le shampoing, le savon, l’antiperspirant et si vous trouvez que vous êtes dans une bonne humeur avec ce sens olfactif, avec le parfum spécial que vous utilisez seulement pour les “occasions spéciales”. Une présence qui disperse des odeurs désagréables sera sanctionnée par l’escorte pas seulement avec une note honteuse reçue à travers l’autorité de son sens olfactif, mais aussi par le manque de “l’appétit” de vous délecter avec certains “passages” par son répertoire riche. Le petit “effort” hygiénique peut vous récompenser de manière surprenante avec le grand prix de la “symphonie” intégrale et très désirée.

Il va sans dire le fait que, pour convaincre une escorte de partager son temps et son corps avec vous, il n’est pas besoin de lui déclarer un amour éternel, reconnaissance ou sympathie personnelle et ni même de l’approcher avec amabilités stéréotypes sur la santé, la météo ou l’instabilité politique et économique internationale, mais seulement de résonner avec ses demandes pragmatiques sur l’argent, le lieu, la durée et la prestation. Après vous allez recevoir le verdict de la compatibilité sur ce plan, tous les rêves deviendront réalité... Les rêves de nature sexuelle, évidemment.

Il n’est pas nécessaire de lui offrir un dîner romantique, des compliments ou des fleurs. L’action est l’une par excellence “corporelle” de sorte que toute initiative de la transformer en “plus” devient non-conforme, incommode, pathétique ou même déstabilisante.

N’essayez pas de remodeler les limites de la relation avec les professionnels de l’industrie du sexe, en ignorant la réserve imposée par le “protocole” (de point de vue émotionnelle). Gardez seulement pour soi les curiosités qui font référence au fil épique et tumultueux de l’existence du personnage dans lequel vous investissez du matériau pour un éphémère refuge amoureux. Evitez les troubles intimes, les jugements de valeur, la tentation d’obtenir des révélations sensationnelles sur ce qui se passe au-delà de l’apparente brillance du métier le plus ancien du monde ou des histoires “piquantes” concernant les autres clients. Chaque personne cache une histoire agitée de vie et les escortes détiennent avec certitude le record à ce chapitre, mais pour le besoin d’intrigue, de drame et de suspense il y a des livres, des sites, des blogs, des salles hospitalières de cinéma ou les propres amis que vous pouvez questionner à votre gré. Mais, si vous vous souvenez, lorsque vous avez commencé les recherches sur Internet, vous ciblez un genre complètement différent de délectation!

Alors, vivez l’instant, en respectant les limites traditionnelles de ce type d’interaction! Parce qu’enfin, vous ne seriez plus enchanté de recevoir une série de questions “sensibles” concernant les sujets que vous n’avez pas envie ou intérêt d’ouvrir.

* * *

Quelles que soient les raisons pour lesquelles quelqu’un choisit cette méthode d’être satisfait (sur le plan intime), la relation avec une escorte représente un type spécial de “rapprochement” dans le cadre duquel les notions classiques de “amour”, “romantisme” ou “attachement” doivent être éliminées totalement.

L’univers des orgasmes contre argent est un univers des besoins pragmatiques (de gain matériel, respectivement de sexe) et n’a aucun correspondant dans l’aspiration de partager des émotions spontanées, des expériences marquantes sur le plan spirituel ou des histoires mélancoliques. Apprendre cette leçon importante peut vous faire économiser de nombreuses complications inutiles et sèches qu’il serait une véritable honte de favoriser par rapport à une incursion dans le monde de l’éros de première classe.