“Permis” et “interdit” dans le dialogue avec une escort

“Permis” et “interdit” dans le dialogue avec une escort

L’avantage dans une relation avec une escort girl consiste en le fait que cette affaire épargne à l’homme l’obligation de “chauffer” verbalement sa partenaire, tout en lui récitant des sonnets de Shakespeare ou en vantant dans mille couleurs sa nudité idéalement sculptée.

Malgré cela, il y a des clients se sentent plus à l’aise lorsqu’ils accompagnent leur “numéro” de certaines répliques érotiques, censées chauffer un peu l’atmosphère. En plus, si le plaisir est ressenti aussi intensément par les deux partenaires, la liberté aussi est assurée.

Certes, il s’agit naturellement d’une détente qui comporte des limites, car il n’est point recommandé de donner suite verbale à n’importe quelle fabulation sensuelle fabriquée par les hormones. Des fois, ça peut tourner plutôt mal que bien.

Comment donc établir la différence entre ce qui est permis et ce qui reste interdit au niveau de l’acte intime tarifé? En voici quelques idées qui vont assurément vous servir de guide:

 

De cette façon, oui...

1.-“Il m’est impossible de ne pas te toucher!” En voilà le but principal du rendez-vous, les caresses. Le toucher, dans la manière la plus osée possible (certes, pas seulement pour contempler ladite créature à distance ou pour partager avec elle des théories personnelles sur la vie d’au-delà). A ces fins, l’extériorisation de son état émotionnel par le biais des paroles vient donner la touche finale, harmonieuse, du tableau.

2.-“Tu es délicieuse!” Elle a sans doute déjà appris que les mâles lui apprécient cette qualité. Sinon, elle n’aurait certainement pas eu l’agenda plein de rendez-vous et d’urgences désespérantes comme une crise de foie. Allez quand même le lui dire, à haute voix. Ca va flatter le bien-être psychologique.

3.-“Tu es tellement sexy!” Ce constat ne va pas la surprendre, car elle est bien habituée à ce qu’on porte à sa connaissance de façon permanente cette “culpabilité” héritée génétiquement. La verbalisation de cette chose évidente va pourtant vous confirmer avoir fait le meilleur choix et va, par suite, vous aider à performer détendu, les yeux satisfaits par le spectacle que son nudité vous fournit.

4.-“J’adore ta bouche/seins/cul!” La liste des idolâtries peut continuer avec toutes autres zones perçues comme fascinantes, étant complétée (quelle autre façon?) par les actions spécifiques qui concernent le “personnage” loue. Faites pourtant gaffe! N’oubliez pas que l’ “adoration” a une certaine durée de validité, qui expire au moment où elle ferme la porte derrière elle.

5.-“Je veux explorer chaque centimètre de ton corps!” Ce n’est pas un hasard si elle a pris un long bain, s’est épilée, appliquée des crèmes et a parfumé son corps (il serait idéal que vous en fassiez autant que la “princesse”, au moins aux niveaux basiques du soin corporel). Cette remarque permet à votre imagination de voler librement, démarrant l’heure d’amour sauvage, sans restrictions ni regrets.

 

De cette façon, non...

1.-“Que penses-tu d’un massage?” Certes, cette proposition serait tentante si par massage vous entendez un jeu indécent avec les doigts (intrusifs) et non pas le massage classique des omoplates, bon à soulager les maux sévères de dos d’une vieille dame.

2.-“Tu peux te reposer ici, je vais te regarder dormir!” Cela peut se faire dans le cas où la partie de cul se termine plus vite, dans un intervalle plus court que prévu et il vous reste assez de temps pour planifier un deuxième cycle de négociations érotiques. Au lieu de dormir, il vaudrait mieux que vous pensiez à d’autres petites folies. Sexuelles, certes. Les propositions comme “allez faire nana, je vais caresser tes cheveux et te regarder éperdument” ou “je veux voir comment tu manges ce gros morceau de pizza” ont l’air bizarre et un peu trop... domestique.

3.-“Ou as-tu été toute ma vie?” Prononcée dans le contexte de la cigarette après l’amour, cette question ne manque pas de sens. Mais ne l’employez surtout pas dans les autres circonstances! Sinon, vous risquez que l’atmosphère agréable se transforme dans un pesant, agaçant et fort pénible état de stress.

4.-“Me réveiller près de toi est plus agréable que de te posséder!” (dicton trop familier pour les envieux qui songent à prolonger leur expérience, depuis une heure à une nuit entière). Quant à l’escort, elle préfère prendre votre argent que de vous écouter lancer des phrases sentimentales et un peu dégueulasses, quoique, si ses nerfs soient assez forts pour l’aider à obtenir quelque bonification, elle le fera assurément. Avec la mention que la malléabilité et ses intérêts ne vont pas annuler votre pathétisme lamentable (dans ce cas).

5.-“Je veux te préparer quelque chose de délicieux à manger!” La professionnelle qui se présente devant votre porte, la paire de menottes et les préservatifs dans son sac et la lingerie transparente au-dessous de la jupe en cuir ne saurait même pas quoi répondre à une telle invitation. Comment donc réagir? Et qu’est-ce qui va se passer, en fait? L’amour vient après ou avant le diner? Vous allez aussi lui donner une brosse à dents pour qu’elle rafraichisse un peu sa bouche ou bien vous fétichisez une odeur sentant le saumon, les frites et le petit-pois? Qu’elle essaie d’éviter le régal tout en déclarant qu’elle est en cours de suivre une diète? Ou bien...?

Faites attention, les gentillesses sont bonnes, mais les extrêmes représentent causes de gêne.

* * *

Même si, malgré vos efforts de maintenir un comportement adéquat dans la compagnie de la belle demoiselle, vous ne recevez pas de rabais ni de qualificatifs appréciatifs, cette manière de gérer l’échange améliorera avec certitude la qualité de votre rendez-vous dans son ensemble et de la réponse reçue à l’occasion de vos éventuelles sollicitations futures.

source:www.eroticnote.com