Jeu de rôle animal / Pet Play

Jeu de rôle animal / Pet Play

Comme le titre l’indique, ce genre de fiction "domestique", implique le jeu de rôle, l’acceptation d’être traité comme un être non-parlant et beaucoup, beaucoup d’imagination.

L’interaction typique se déroule entre le partenaire qui imite un être vivant (réel ou utopique) et le partenaire identifié comme un entraîneur ou maître, celui-ci étant aussi la personne qui donne des ordres, qui offre de la protection, qui émane de l’affection et qui réagit comme tout propriétaire d’animal "à domicile".

Tout jusqu’à un certain point, bien sûr, parce que ce type "d’habitudes" ne deviennent pas permanentes, mais elles sont délimitées dans le temps et l’espace, représentant seulement des occasions périodiques où les protagonistes renoncent aux rigueurs de l’étiquette quotidienne (sociale) pour se rapporter à un niveau qui les permet des expressions extrêmement simples, libres et non conventionnelles.

Celui qui prend le rôle d’animal devient d’une certaine façon dépendant de l’autorité et du soin du "propriétaire", et le dernier (à son tour) facilite dans la posture établie, les besoins de l’autre.

Bien que le but du scénario ne soit pas exclusivement érotique, il peut inclure aussi des relations physiques. La "distribution" peut être limitée aux personnages actifs, mais cela n’exclut pas la potentielle présence d’autres participants ou observateurs directs/indirects. Cela pour l’élargissement et la diversification du cadre.

La pratique laborieusement perpétuée, impose l’utilisation des costumes ou des accessoires spécifiques, conçus à entretenir l’illusion de la véridicité, substitut souvent critiqué pour l’offense apportée à l’adresse de la dignité humaine (étant donné que la guerre, par exemple, est vue souvent comme un acte héroïque). De l’ironie, n’est-ce pas?!

Mais, tandis que les choses restent au niveau de jeu pacifique et consensuel, sans entraîner des actes d’humiliation, violence ou cruauté, personne ne devrait avoir aucune objection contre ceux qui veulent seulement se réfugier occasionnellement dans la zone rudimentaire des instincts primaires.